La capacité d’apprécier notre propre existence dans l’instant présent par la méditation

Mis à jour : 27 janv 2019




Pour avoir un état d’esprit confortable et que notre vie fasse sens, il est primordial de ramener notre esprit au présent. Notre vie fait sens quand les qualités d’amour, de bienveillance et de compassion sont présentes et cela repose sur ces sentiments de gratitude et d’appréciation. S'il n’y a pas de gratitude et d'appréciation il ne peut pas avoir d’amour bienveillant.


Pour amener l’esprit à l’instant présent, la méditation est un bon outil.

Pour commencer, la méthode d'entraînement avec la respiration comme pratique de méditation est une bonne initiation.

Essentiellement lorsqu'on commence à travailler à méditer, il s'agit d'un travail avec son esprit.

Pour méditer, il faut avoir un point de focalisation, un objet de concentration ou une visualisation.

Quand on médite et qu’on ne fait rien, le cerveau pense au passé ou au futur. Le temps de méditation ne doit pas être vide.


Habituellement on parle de posture de méditation en sept points :


I- Le premier point concerne les jambes, la posture du vajra, soit la posture du lotus.

Les jambes sont croisées en position de lotus, la jambe droite sur la jambe gauche.

On s’assoit de cette manière et on adapte si on ne peut pas.


II- Le deuxième point est la posture des bras et des mains.

Il y a une relation entre le corps et l’esprit mais aussi entre deux parties du corps qui sont elles aussi reliées à l’esprit.

Soit vous gardez les mains parallèles au corps de manière verticale et les pouces viennent bloquer la base de l’annulaire de chaque main. Les bras viennent reposer à la base au niveau de l’aine sur la base de la cuisse et vous avez les bras parallèles au corps.

Ou alors, la posture habituelle, main droite sur la main gauche, sous le nombril.

Ne pas poser les mains n’importe où.

 

III- Le troisième point est la colonne vertébrale qui doit être droite.

Toujours en tenant compte de vos propres difficultés. Ne pas être penché en avant pour ne pas s’assoupir et ne pas être non plus trop rigide vers l’arrière.


IV- Le quatrième point est les épaules, elles doivent être légèrement poussées en arrière, pas en avant, ni trop en arrière, comme la posture d’un vautour ou d’un aigle qui déploie ses ailes. 


V- Le cinquième point est la posture du cou.

La tête est redressée et en même temps comme si votre menton était tiré en arrière, pas trop en arrière pour ne pas qu’il y ait une torpeur mentale.

Maintenir la tête droite.


VI- Le sixième point est la langue. Vous laissez la bouche se fermer naturellement, la langue vient se poser naturellement.


VII- Le septième point se porte sur le regard. Les yeux sont très importants.

Ils ne sont pas complètement fermés. Le mieux est de regarder dans l’axe du nez.

Les yeux ne sont pas grands ouverts, ni fermés complètement.


Vous pouvez ensuite vous concentrer en pratique méditative sur la respiration.

Cela pourra être très bénéfique pour votre esprit et pour votre corps, c’est essentiel pour commencer à méditer. On s’appuie sur la respiration car cela permet de concentrer l’esprit en un point et ramener l’esprit à l’instant présent.

L’initiation à la méditation commence de cette manière par la pratique des respirations, par la suite on y ajoutera les pratiques de visualisation.


Chaque jour, vous pouvez vous entraîner avec la posture en sept points avec ces trois méditations.

Les 3 méditations sont basées sur la respiration. L’exercice se base sur l’inspire et sur l’expire pour maintenir l’esprit. 

Au début, cela se fait de manière très douce puis ensuite avec un peu plus de puissance, puis finalement avec beaucoup de puissance.


1: la méditation dépourvue de genre

Cette méditation est silencieuse, vous ne vous entendez même pas respirer vous-même.

" Inspirez doucement, vous poussez le souffle en dessous du ventre, gardez le souffle au niveau du nombril quelques secondes et très lentement vous expirez par les narines tout en douceur sans vous entendre".

Votre concentration doit porter sur le souffle, le processus du souffle de l’air. L’attention doit se porter sur le bruit de l’air mais vous ne devez pas l’entendre. 

Cela se répète 3 fois. 


2: la méditation féminine

Cette méditation est la même que la précédente, cette fois-ci vous entendez vos souffles et votre respiration.

L’esprit demeure, chevauchant le souffle et se concentrer sur le processus du souffle.

Cela se répète 3 fois.


3: la méditation masculine

De même, mais vous mettez de la puissance, de la pression, vous expulsez à l’expire.

Cela se répète 3 fois.


Essayer de faire cette pratique de souffle tous les jours. 


Au bout d’un ou deux mois, un grand changement s'opère en vous, vous vous sentirez mieux et vous aurez une meilleure capacité respiratoire et une capacité de concentration. D'un point de vue médical, cela a un intérêt, si vous le pratiquez quotidiennement vous aurez une meilleure santé.

Et en même temps vous aurez une clarification des canaux subtils, ils partent des narines et descendent sous le nombril de chaque côté de la colonne vertébrale.

Pratiquer cela tous les matins vous aidera également à avoir un esprit dans une qualité de fraîcheur, et cela aidera à pacifier votre esprit.


Si on se réveille avec de l’énervement ou de l’agressivité, cela aura une incidence sur votre corps. Par exemple, plus de tensions corporelles dans vos épaules, plus de douleurs dans votre dos... Et cela aura aussi une incidence sur votre tension artérielle mais aussi sur votre état de dépression au niveau de votre esprit, des étapes de déprime.


Chaque matin, pratiquer cela vous permettra d’avoir un état de fraîcheur dans votre esprit et physiquement un état de bien-être, donc moins de colère.

Ce genre d’exercices respiratoires aura une incidence sur votre énergie et vos canaux subtils.

La composition de notre corps dépend de ces énergies subtiles qui se déplacent dans notre corps subtil.

Si ce travail sur le souffle a un impact au niveau de votre esprit, le point qu’on essaie de soulever c’est que votre journée sera meilleure, que vous passiez un jour plus tranquille, plus calme plus apaisé en cette pratique de focalisation. 

Essayez de prendre du temps afin d'intégrer cela dans votre vie quotidienne et pratiquez l’amour et la compassion ainsi que la bienveillance.


Chacun doit développer cela.


Les personnes qui n’arrivent pas à dormir du tout, le sommeil n’est pas un point difficile. 

Si votre état d’esprit et toujours rempli d’envies et d’agressivité, cela aura un impact sur la qualité de votre sommeil. Alors cela dépend de votre attitude et de votre esprit, cet exercice vous aidera à trouver votre sommeil. 

Le temps de sommeil est une partie intégrante de votre existence.


Tout dépend de la façon dont on mène une journée, tout dépend de la manière où vous crée votre vie.

Vous devez être assez intelligent pour construire votre journée de manière bénéfique et positive.

Si vous vous entraînez ainsi, ce sera un bon jour, deux bons jours, une semaine, puis un mois etc ... puis toute votre vie s’écoulera de cette manière et votre vie fera sens.


Si cela se passe de manière mauvaise alors les jours se suivront et se ressembleront, et au bout du compte vous aurez une vie remplie de jalousies, de colères et les émotions perturbatrices se développeront.


Tout dépend des habitudes que vous générez, c’est se familiariser à devenir une meilleure personne. 

Toute notre vie est une reproduction de nos habitudes, si on développe cet esprit de cœur, après cela se fera naturellement.



Extrait de la Conférence " Sérénité et Force Intérieure "- Drukpa Thuksey Rinpoche

Paris, 19-20 Janvier 2019

84 vues

Laurie TONNELLIER Sophrologue Siret n°823 050 216 00014 – 20-22 avenue du Général Sarrail, 78400 Chatou